AIPEC en péril

L’été a débuté, le temps pour nous de faire un bilan. La kermesse, le point d’orgue de nos actions pour l’année 2021-2022 nous a permis de clôturer l’année de manière festive. 

Au fil des ans, l’AIPEC a diversifié ses activités : plus de communication, plus d’évènements, plus de collectes, plus de financement, plus de liens avec ses partenaires l’école et la mairie. Aujourd’hui nous constatons que notre équipe de parents impliqués n’est plus suffisante.

En tant que présidente, rôle très enrichissant que j’ai à cœur d’occuper,  j’ai dû poser des congés, prendre sur mon temps personnel, parfois au détriment de ma famille (travaillant à temps complet et maman de 3 enfants). 

Mes activités l’année prochaine vont prendre de l’ampleur et réduire le temps que je pourrai consacrer à l’AIPEC. 

Valérie Delaunay, impliquée très activement dans l’AIPEC depuis 7 ans  et  qui m’épaule, souhaite prendre du recul puisque sa fille rentre en CM2 et sera dans l’obligation de quitter l’AIPEC. Il est impératif de faire une passation si nous souhaitons maintenir l’AIPEC en l’état actuel. 

La gestion d’une association de parents d’élèves repose sur deux piliers : 

L’association de parents d’élèves, APE, et les représentants de parents d’élèves, RPE,  2 entités bien distinctes. 

L’une peut très bien exister sans l’autre mais cela n’est pas sans conséquences : 

Qu’est-ce que cela implique s’il n’ y a plus de représentants de parents d’élèves ? 

Plus personne ne représente les parents d’élèves, ni les enfants, nous ne pouvons  plus assister aux conseils d’école, aux commissions cantine etc..

Nous n’avons plus aucune légitimité pour intervenir en faveur des parents, les familles sont exclues de la communauté éducative et n’ont plus leur mot à dire sur les décisions prises concernant l’école. 

Mon emploi du temps ne me permettant pas d’assurer une présence aux conseils d’école, je continuerai à chapoter l’APE, à faire perdurer les projets qui sont bien ancrés et déjà bien rodés, à l’unique condition que des volontaires portent également ces projets. Je ne le ferai plus à ma seule charge. Si personne n’est volontaire, les projets ne verront pas le jour, plus de financement….

Pour rappel, ce que l’AIPEC finance : 100€ par classe, animation Halloween, concours de dessin, prévention bucco dentaire, prévention routière, lots tombola + animation Pâques, planétarium, ferme itinérante, kermesse etc …

Nous participons également financièrement, ponctuellement, aux projets des enseignants (concours de livres, sorties, achat de matériel ….)

Tous les ans c’est près de 5000€ qui sont reversés en faveur des enfants !

Les missions RPE à reprendre : 

– Le recrutement des adhérents et l’enregistrement des adhésions (fichier excel)

Edition d’un message aux familles et création d’un formulaire 

– Organisation des élections des représentants des parents d’élèves

Vote numérique à l’étude 

– Participation aux conseils d’école 

Envoyer la demande questions aux parents 

Participer en présentiel aux conseils d’école (3 dans l’année débutant entre 17 et 17h30)

Renvoyer le compte rendu (établi par les directrices) aux familles etc….

– Interfacer avec les directrices d’établissement.

Nous reverrons dans le détail les missions avec les personnes volontaires pour l’élémentaire et maternelle. 

Je suis toujours motivée, pour l’instant, à rester la présidente de l’AIPEC mais, sans vous je n’y arriverai pas. 

Merci à nos membres qui répondent toujours présents à toutes nos sollicitations mais en interne, la gestion est très très lourde. 

Valérie abat un travail considérable, qui lui prend plusieurs heures par jour dans les périodes de fortes activités. 

Il faut absolument répartir son travail, dès maintenant, pour pouvoir être en doublon avec elle tant qu’elle est là et afin de faciliter la transition. 

Sans retours de bénévoles motivés et autonomes, l’avenir de l’AIPEC est incertain.

Nous restons à la disposition de toute personne souhaitant candidater.

Bel été à tous,

Karine